Entre mes mains, la matière.

Récupérer des strates d’affiches dans la rue, c’est une technique que j’ai commencé à utiliser en 2015. Avec le temps cette technique s’est affinée et j’ai adoré ramener de chacun des pays ou j’allais une valise pleine d’affiches presque à chaque fois. Chaque ville a des couleurs, des typographies, des langues propre à elle. Quand je travaille cette matière, je la déchire et l’explore pour en tirer le meilleur, il y a une atmosphère qui s’en dégage. J’aime ce côté urbain, j’ai besoin de ce dialogue entre mon travail sur les murs et mon travail d’atelier.

En quête de sens

Ces trois tableaux sont un peu particuliers, les trois fonds sont réalisés à partir de la matière récupérée sur un mur que j’ai fais 4 fois en 6ans à Marseille, au Cours Julien. Le mur n’étant pas en bon état, chaque année une partie du crépi s’en allait quand je grattais ce qui été abîmé pour faire place net. En octobre dernier une grosse partie du mur a du être enlevé, et j’ai tout récupéré, tout. Sont tombé entre mes mains, des morceaux de mur, de collages, des couches de peinture, strates de vies, d’envies, d’idées, de revendication et de créations des années passées.

Je voulais créer plusieurs tableaux de cette matière, je voulais choisir qui j’allais peindre dessus, qu’il y ai un sens et une histoire.

Les confinements, l’isolement, le manque de rencontre, de visage, j’étais à sec d’inspiration, littéralement. Puis tout à coup j’ai su, j’allais fouiller dans ma mémoire pour peindre trois femmes que j’avais rencontré au Cours Julien ces 6 dernières années. J’ai fermé les yeux, je me suis demandé qui vois-je quand je pense à tous ces moments passés dans ce quartier si vivant et emblématique de la cité phocéenne, qui reste t’il dans ma mémoire ? L’une que j’ai déjà peinte, mais qui a toute sa place ici, l’autre que j’ai vu une fois seulement et qui m’avait aidé à faire un collage dans les grands escaliers, et la dernière qui tenait une boutique de vêtements et m’a vu faire mon premier collage dans le quartier. Elles représentent se que créer dans la rue m’apporte, des rencontres.

Vernissage virtuel samedi 1er Mai à 20h

Sur ma page Instagram en direct de mon atelier! Je vous dévoilerai les petits secrets de mes trois derniers tableaux et vous ferez une visite de l’atelier pour la premier fois.

Lisa

1350,00

Tableau original
Titre : Lisa
Taille : 100x100cm
Technique : Peinture sur toile de lin – vernis sur l’ensemble
Tableau unique, signé sur l’avant et l’arrière

J’étais dans les grands escaliers qui montent au cours Julien, je collais un portrait un peu en hauteur, quand mon pinceau m’a échappé et a dégringolé plus bas. Lisa me l’a ramené, on a discuté le temps que je termine ce que j’avais commencé. Elle était ici pour le weekend, originaire d’Angleterre, elle faisait une année d’étude à Nice. Je l’ai accompagné dans le dédale des rues autour du Cours Julien pour lui montrer les œuvres à voir, et à quel point chaque artiste s’appropriait la rue à sa façon. C’était une belle après midi, je me rappelle encore de la lumière de fin d’après midi dans la chaleur moite du mois d’août.

Only 1 left in stock


SKU 22or25M-1 Category

Laeticia

490,00

Tableau original
Titre : Laeticia
Taille : 50x65cm
Technique : Peinture et collage sur toile de lin – vernis sur l’ensemble
Tableau unique, signé sur l’avant et l’arrière

Elle tenait une boutique de vêtement sur le Cours Julien. Un jour je suis entrée pour demander si je pouvais coller un portrait sur la façade de sa boutique, elle m’a généreusement dit oui sans trop regarder mon travail, me disant que ce qui l’intéressait c’était de voir des artistes différents s’approprier le quartier, que ça lui plairait quoi qu’il arrive. Avec le recul ce n’était pas la plus belle pièce que j’ai posé, mais c’était ma première en demandant une autorisation, celle qui m’a donné envie d’en faire une autre et puis de ne plus jamais arrêter.

Only 1 left in stock


SKU 22or25M Category

Anissa

680,00

Tableau original
Titre : Anissa
Taille : 65x81cm
Technique : Peinture sur toile de lin – vernis sur l’ensemble
Tableau unique, signé sur l’avant et l’arrière

Anissa a été mon modèle plusieurs fois ces dernières années. Amie d’amis, nous nous sommes rencontrés sur une terrasse du cours Julien. Au premier abord je n’aurais pas cru pouvoir la dessiner, et c’est à l’usure des rencontres et du fait que j’insiste pour qu’elle vienne à l’atelier qu’elle a finalement trouvé sa place sur plusieurs de mes toiles. Elle est née à Marseille et a toujours habité le quartier du Cours Julien, jamais avare d’anecdotes et d’histoires rocambolesques elle illustre parfaitement l’idée que j’ai de la vie dans ce quartier. Son regard intense, sa vision franche et sans chichis de la vie, j’ai adoré ce que l’on a crée ensemble.

Only 1 left in stock


SKU 22or23M Category

Les tableaux peuvent être envoyés dans le monde entier, si les frais de port ne s’affichent pas en sélectionnant votre pays s’il vous plaît envoyez un message via la page contact et je modifierais cela.

Une remise en main propre est possible à Signes ou vers Marseille sur rendez-vous. Vous pouvez sélectionner cette option en confirmant votre commande.

Qui suis je ?

Ma biographie se trouve ici, elle présente qui je suis depuis les 10 dernières années.

Mais aujourd’hui avec “Matière Urbaine” je préfère vous partager qui je suis maintenant!
Je suis une femme, une mère, une artiste.
Passionnée plus que jamais par la couleur, les femmes, leurs auras, la nature et ce qu’elle m’offre. Depuis ma naissance en tant que mère et l’entrée en période de pandémie j’ai remis en question ma façon de créer, car elle ne pouvait plus exister comme avant, alors je cherche plus de sens dans tous ce que je crée, un processus perpétuel, qui évolue de jour en jour.
C’est toutes ces choses que je mets dans mes œuvres, qu’elles soient sur toile ou sur mur.